Pollution hydrocarbure: accès plages interdit
A- A A+

Communiqués


Point à la date du mardi 13 novembre 2018

L'amélioration des conditions métérologiques constatée, les opérations de dépollution d'envergure prévue ce jeudi commenceront dès demain matin, avec les services de l'Etat, les équipes de la Communauté d'agglomération ACCM, du Parc naturel régional de Camargue et bien entendu celles des services techniques de la Ville.
.
Le nettoyage des plages nécessite une organisation sans faille pour que la dépollution soit minutieuse et durable. La municipalité est très sensible aux offres de volontariat qui lui ont été adressées, mais conformément aux directives des services de l'Etat, seuls les personnels formés et équipés des tenues adéquates seront autorisés à participer aux opérations de dépollution.

L'actualité dans les médias:

 


Point à la date du lundi 12 novembre 2018

Depuis ce week-end, les littoraux gardois et héraultais sont touchés par les résidus d'hydrocarbures.
.
Le navire porte-conteneurs Virginia avait été percuté, le 7 octobre dernier au large du Cap Corse, par un navire roulier et du carburant s'était échappé de ses soutes et avait réussi à gagner le littoral du Var et des Bouches-du-Rhône.
.
En Camargue, les conditions météorologiques sont toujours défavorables aux opérations de dépollution de grande ampleur, malgré des opérations réalisées aujourd'hui notamment sur certaines plages du centre-ville.
.
Pour éviter toute méprise avec d’autres phénomènes, depuis vendredi, des prélèvements ont été réalisés par la Police municipale et la Gendarmerie des Saintes Maries de la Mer en vue d'analyses pour déterminer la nature des résidus et savoir si elles sont liées à l'accident maritime qui s'est produit (enquête confiée à la Brigade Maritime de Fos) .

.
Vendredi, le Maire Roland CHASSAIN a déposé plainte et l'enquête, vue l'étendue géographique de la pollution, sera confiée au Parquet de Paris.
La Commune se constituera bien évidemment partie civile.

.
Dans tous les cas, les produits de cette fin de nappe sont maintenant fragmentés, solidifiés et agglomérés avec des végétaux. Leur impact est désormais de faible ampleur selon les experts.

.
Néanmoins, les précautions d’usage en cas de pollution sont rappelées : en cas de constat en mer ou sur terre de la présence d’une pollution sous la forme de boulettes d’hydrocarbures ou d’irisation, il convient de ne pas la toucher et d’en informer immédiatement les services de secours compétents :
pour la mer, le CROSS Méditerranée sur VHF 16 ou au 196 ;
pour la terre, le 112 , la Police Municipale ou les Services techniques.

.
Vues les prévisions météorologiques, les opérations de dépollutions de grande ampleur coordonnées entre les Services de l'Etat dans le département, les services de secours et les collectivités territoriales devraient débuter jeudi, lorsque le vent de sud faiblira.

.
Nous vous rappelons que les accès aux plages du centre-ville, par principe de précaution sanitaire, sont interdits et que l'accès à la bande des 20 mètres de plage jusqu'au littoral est interdit sur le reste du territoire communal.


Point à la date du jeudi 08 novembre 2018

L'acalmie de la houle permet de dresser un bilan et de répertorier les zones concernées par l'échouage des galettes d'hydrocarbures.
.
Néanmoins, les prévisions météos et le vent du sud annoncés les prochains jours nécessitent le maintien de l'interdiction d'accès au littoral par mesure de prévention sanitaire. En effet, même s'ils ont été peu nombreux depuis hier, de nouveaux déchets au gré des courrants pourraient souiller les plages en fonction de la houle et des courants annoncés. 
.
En tous les cas, conformément aux directives des services de l'Etat,  il est demandé de respecter les consignes suivantes:

  • n'accédez pas aux zones interdites.
  • n'intervenez pas, ne touchez pas, ne manipulez pas les galettes, boulettes ou quelconque résidu souillé d'hydrocarbures.
  • les services de l'Etat, les services de la sécurité civile et des collectivités territoriales procèderont à la dépollution des sites selon des procédures adaptées.


.


Point à la date du mercredi 07 novembre 2018

Avec les conditions climatiques que nous connaissons depuis plusieurs semaines, avec un fort vent et une forte mer, des galettes d'hydrocarbures commencent à s'échouer sur certaines zones du littoral saintois au gré des courants marins.
.
Aucune marée noire, mais ces pollutions compactes et localisées peuvent présenter des risques sanitaires en cas d'ingestion ou par toucher.
.
Pour ces raisons, par précaution, le Maire Roland CHASSAIN a pris un arrêté municipal ce jour concernant les 36 km de plages du littoral.
.
L'accès des plages du centre ville est interdit (embouchures du Rhône jusqu'au Pertuis de la Fourcade).
L'accès des autres plages du littoral communal est interdit sur 20 mètres entre la mer et l'entre-plage.
La baignade, les activités sportives en mer sont interdits sur une bande de 300 mètres au large.

.
La Commune travaille avec les services de l'Etat et la Communauté d'Agglomération ACCM qui sont mobilisés. Le Parc naturel régional de Camargue a mis en place une veille "pollution" sur l'ensemble du littoral camarguais.
.
Les évènements à venir, comme le Festival d'Abrivado, organisé "Plage Est" samedi 10 et dimanche 11 novembre se déroulera sur l'entre-plage et non pas en bord de mer. Il est donc maintenu, les organisateurs et participants devront respecter la zone d'interdiction.
.
Mairie des Saintes Maries de la Mer