Respecter la parole donnée, être à l'écoute des administrés
A- A A+

En plein débat national et dans la crise démocratique et sociale que le pays traverse, le Maire Roland CHASSAIN a eu l'occasion de rappeler que les élus doivent "respecter la parole donnée et demeurer à l'écoute des administrés".
Pour préserver le pouvoir d'achat, il a annoncé qu'en 2020, pour la 24ème année consécutive, le taux des impôts locaux et la tarif du domaine public n'augmenteront pas.



"En 2019, les exigences et les attentes des citoyens et des administrés ne sont plus tout à fait celles d’hier. 
Aujourd’hui, nous sommes dans un monde connecté, où l’information circule librement.
Un monde où le mensonge se répand, également, aisément…. via les réseaux sociaux particulièrement.

.
Transparence ! Ce mot est à la mode !
.
En 1995, c’est justement l’un des premiers mots que j’ai prononcés en tant que Maire ; faire de la Mairie une administration exemplaire dans laquelle chaque mot, chaque engagement ont un sens.
Non pas pour être dans l’air du temps, non pas pour suivre je ne sais quelle mode, mais pour placer les Saintois au cœur de nos priorités, dans un souci de proximité.

.
On peut me reprocher beaucoup de choses sur mon fort caractère et ma franchise. Le mandat de Maire démontre mon attachement aux Saintes que j’aime.
.
Etre Maire, ce n’est pas être Saintois par intermittence. C’est être présent 7 jours sur 7, à l’écoute des administrés, représenter la commune dans les différentes instances, suivre les dossiers sur le long terme….
.
Je ne crois pas qu’utiliser Proust, Verlaine ou Gide, à chaque début de conversation, ou demeurer dans la critique constante sans jamais rien proposer d’utile… puisse suffire.
Je ne suis pas un orateur, je suis un homme d’action ! 

Depuis 23 ans, j’ai toujours demandé aux Conseillers Municipaux de la majorité de défendre les dossiers, d’être vigilants sur les moyens utilisés, financiers notamment, mais pas seulement.
.
Il s’agit d’apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les Saintois.
.
Permettez-moi de rappeler, aux plus jeunes et aux nouveaux habitants ce qu’était la situation en 1995 ! La ville et la SEMIS étaient toutes deux au bord de la faillite.
La commune des Saintes était l’une des plus endettées de France par habitant et la SEMIS était à la limite du dépôt de bilan. 

.
Tout en respectant mon engagement de ne jamais augmenter les impôts communaux, les Saintes se sont embellies, modernisées et se sont dotées d’équipements structurants. 
.
Ces nombreuses réalisations ont été financées sans hausse d’impôts communaux tout en réduisant la dette de la Commune de 95,14 %. Je vous rappelle que nous avons obtenu «  la Marianne d’Or » pour bonne gestion des finances communales !
.
Oui. Comme toutes les Villes de France, les Saintes ont souffert, ces dernières années, des réformes nationales successives qui ont éloigné les administrés de leurs élus par des transferts de compétences aux intercommunalités, réduit les financements de l’Etat et multiplié les contraintes administratives.
.
Mais c'est le travail de fond quotidien de la municipalité, l'implication des élus, l’écoute et le dialogue de proximité avec l’ensemble des administrés qui nous permettent de maintenir des investissements essentiels à la qualité de vie des Saintoises et des Saintois. "
.
Notre pays traverse une période difficile. La baisse du pouvoir d’achat et les fortes hausses des taxes ont créé un climat inquiétant et suscité un mouvement de contestations.
.
Le Gouvernement a essayé de répondre à ces revendications et a promis une grande consultation nationale citoyenne qui est mise en place dès aujourd’hui jusqu’au 15 mars 2019.
Un espace a été ouvert sur le site de la ville, une urne installée à l'Hotel de Ville où chacun pourra s’exprimer et consigner ses doléances.

.
Depuis 2017, les élus locaux ne sont pas dupes, mais ils joueront le jeu démocratique.
.
Ce sont les Maires qui sont toujours au contact des administrés !
.
Aux Saintes, comme dans l’ensemble des Communes rurales, nombreux se sont reconnus dans les « gilets jaunes ». 
Mais comme vous, j’ai été choqué par ces images de violences inouïes, de pillages et de dégradations, y compris des symboles de la France comme l’Arc de Triomphe.

.
Les candidats aux élections présidentielles annoncent d’alléchants programmes. 
Mais une fois élus, on se rend compte que peu de promesses sont tenues.

.
Les Français doutent de la fiabilité des hommes politiques et de la parole des élus de la République.
.
Mais, ici, loin des ors de la République et de Paris, au cœur de la Camargue, aux Saintes, nous respectons la parole donnée.
.
Permettez-moi de vous annoncer, dès aujourd’hui, pour la 24ème année consécutive, malgré les dépenses consacrées aux réalisations passées et à celles à venir, et sans augmenter la dette, je m’engage à ne pas augmenter le taux des impôts locaux et le tarif du domaine public en 2020 !
.
Sachez que je  continuerai avec conviction et passion à vous défendre et à m’investir pour les Saintes que j’aime."
 

 

Le Maire Roland CHASSAIN
extraits du discours prononcé lors de la Cérémonie des Voeux